L'actu Live

Stage de récupération de points : ce qui est abordé

Consulter Masquer le sommaire

Lors de la conduite automobile, des erreurs peuvent entraîner des infractions. Selon la gravité de ces dernières, elles provoquent parfois le retrait de points sur le permis de conduire.

À l’obtention, le permis dispose d’un capital de 12 points. D’après le système de retrait de points en vigueur, tout conducteur peut perdre l’usage de son permis lorsqu’il n’a plus de point. Cette situation peut rapidement arriver d’autant plus que certaines infractions valent jusqu’à 6 points. Le stage de récupération de points permet d’éviter la perte totale des points et donc l’invalidation du permis de conduire. Voici ce qui est abordé lors d’une telle formation.

L’essentiel à savoir du stage de récupération de points volontaire

Le stage de récupération de points est une mesure préventive pour maintenir votre droit de conduire sur les voies publiques. La formation vise la sensibilisation à la sécurité routière et est organisée par des centres de formation disposant d’un agrément préfectoral.

Vous trouverez la liste de ces centres sur les sites web des préfectures.

Vous pouvez en choisir un afin d’effectuer un stage de récupération de points volontaire. Ce choix vous est indiqué si vous venez de perdre quelques points sur votre permis de conduire.

C’est la meilleure façon de vous assurer de continuer à conduire librement votre véhicule et éviter de devoir passer à nouveau l’examen du permis.

La plupart des conducteurs font d’ailleurs cette option. Vous pouvez bénéficier d’un stage de récupération de points volontaire si vous avez un permis de conduire valide avec un solde d’au moins un point. Toutefois, deux stages de ce type doivent être séparés d’un délai minimal d’un an et un jour. Le contenu d’un stage de récupération de points volontaire est le même que dans le cas d’un stage obligatoire.

Ce qu’il faut savoir du stage de récupération de points obligatoire

Le stage de récupération de points obligatoire s’impose aux jeunes conducteurs en cas d’infraction ayant eu pour conséquence le retrait de points du permis.

Pour rappel, depuis le 1er mars 2004, tout conducteur ayant obtenu pour la première fois son permis ou suite à une invalidation ou à une annulation, est soumis à une période probatoire.

La durée de cette période dépend du type d’apprentissage suivi.

Elle est de 3 ans pour les conducteurs qui ont effectué un apprentissage classique, mais de 2 ans pour ceux qui ont suivi un apprentissage anticipé de la conduite.

Depuis le 1er janvier 2019, la durée du permis de conduire probatoire peut être réduite grâce à une formation post-permis. Le permis probatoire est délivré avec un solde de 6 points. Lorsque le conducteur titulaire d’un tel permis commet une infraction entraînant le retrait de 3 points au minimum, une lettre spécifique lui est envoyée. Dès réception de la lettre, il doit suivre, dans un délai de 4 mois, un stage de récupération de points.

C’est la seule façon de récupérer les points retirés et d’espérer passer la phase probatoire avec succès.

Grâce aux stages de récupération de points organisés par des professionnels agrémentés à cet effet, bien des sanctions sont évitées. En fait, lorsque la formation obligatoire n’est pas suivie dans le délai fixé, le conducteur concerné court le risque d’une contravention de 4e classe et la suspension du permis allant jusqu’à 3 ans. Le stage de récupération de points obligatoire porte sur la sécurité routière. En tant que conducteur disposant d’un permis probatoire, une telle formation vous offre les rudiments nécessaires pour mieux respecter le Code de la route. Les cours sont donnés par des spécialistes de la sécurité routière.

Stage de récupération de points : les intervenants

Les stages de récupération de points du permis de conduire sont animés par des professionnels ayant les compétences requises. Ceux-ci sont reconnus pour leur capacité à faire suivre aux stagiaires, le programme interministériel de la sécurité routière. Les intervenants sont au nombre de deux, à savoir un psychologue et un spécialiste de la formation à la sécurité routière. Les deux professionnels ont tous suivi une formation sanctionnée par une autorisation d’animer délivrée à l’INSERR (Institut National de la Sécurité Routière et de Recherches).

Au cours d’un stage de récupération de points, le psychologue sensibilise les participants sur différents aspects liés à la sécurité sur la route. Il évoque les accidents, leurs causes, les comportements à risque, les mesures de prudence, etc. Jouant le rôle d’instructeur, le psychologue chargé de la formation de récupération de points fournit des données psychosociologiques relatives aux accidents de la circulation. Quant au spécialiste de la formation à la sécurité routière, il détient un BAFM (Brevet d’Aptitude à la Formation de Moniteurs).

Il s’agit généralement d’un formateur de moniteur pour les auto-écoles. Avec lui, les aspects pratiques du stage sont abordés. Le spécialiste de la formation à la sécurité routière passe au peigne fin les subtilités du Code de la route et donne des conseils pour une conduite automobile respectueuse des normes. Le spécialiste de la formation à la sécurité routière évoque tous les points techniques qui interviennent lors de la conduite. Les intervenants peuvent choisir les principaux thèmes à aborder en fonction du motif du retrait des points.

Ils orientent ainsi leurs cours de manière à combler les lacunes des stagiaires. Le nombre de personnes qui leur sont confiées par les centres de formation agréés est généralement réduit, étant d’une vingtaine au maximum. Les deux spécialistes de leurs domaines respectifs accordent ainsi suffisamment de temps à chaque participant au stage. Ils parviennent à répondre aux questions d’éclaircissement de tous les stagiaires. Au terme du stage de récupération de points, les deux intervenants sont habilités pour délivrer une attestation aux stagiaires. Le jour suivant l’obtention de cette attestation, vous pouvez déjà récupérer les points retirés de votre permis (4 points au maximum). Pour ce faire, l’attestation devra être envoyée au préfet pour prouver que le stage a été effectivement suivi.

Stage de récupération de points : les thématiques traitées

Dans le cadre d’un stage de récupération de points, certains thèmes sont abordés, quel que soit le centre de formation.

La formulation des thématiques peut varier, mais elles évoquent les aspects ci-après :

  • l’insécurité due au conducteur et à son environnement,
  • l’analyse des limites de l’individu,
  • la place de la vitesse dans la sécurité routière,
  • l’impact de l’alcool sur le conducteur,
  • les effets de la consommation de drogues et de certains médicaments,
  • le comportement des conducteurs novices,
  • les comportements présentant un risque de sécurité…

Les contours de ces thématiques sont explorés à travers des modules de cours. Les formateurs évoquent les principaux facteurs de risques d’accidents de la circulation. Données psychologiques et statistiques à l’appui, ils présentent aux stagiaires les causes environnementales et personnelles des événements fâcheux sur la route.

Pour traiter de la thématique liée aux limites de l’individu qu’est le conducteur, les formateurs démontrent à travers des données chiffrées que seule la conscience collective garantit la sécurité routière.

Comme vous pouvez le lire sur le site gouvernemental securite-routiere.gouv.fr, la vitesse est la première cause d’accidents mortels. C’est donc à raison qu’elle constitue l’un des thèmes principaux abordés lors des stages de récupération de points de permis de conduire. Les spécialistes chargés de la formation expliquent dans quelles proportions l’excès de vitesse rend dangereuses, voire mortelles les collisions.

De l’alcool aux médicaments soporifiques en passant par les drogues dures, l’absorption de certains produits fait planer un risque inéluctable sur la sécurité routière. Le stage de récupération de points consacre suffisamment de temps aux thématiques y afférentes. Des conseils sont donnés aux conducteurs anciens comme nouveaux pour adopter un comportement sain sur les routes.

Les objectifs du stage de récupération de points du permis de conduire

Le but ultime d’un stage de récupération de points du permis de conduire est évidemment de rentrer en possession des points perdus. Cette formation n’aboutit à aucun test théorique pour l’évaluation des connaissances acquises. Cela n’est pas, non plus, sanctionné par une épreuve pratique. En revanche, le programme est conçu pour faire changer de comportement aux stagiaires. Le stage poursuit donc un certain nombre d’objectifs qui tournent autour de la sensibilisation.

Quelles que soient les raisons ayant causé le retrait des points, les formateurs sensibilisent les participants aux enjeux de la sécurité routière. L’objectif à ce niveau est d’amener les stagiaires à prendre conscience des risques que présente la circulation routière à travers des statistiques. Le deuxième objectif que visent les stages de récupération de points, c’est l’appréhension de la dimension collective de la sécurité routière par les participants.

Les modules des cours traitent de la conduite apaisée sur la route. Les attitudes à éviter et celles à adopter sont abordées par les intervenants. Des exemples concrets sont donnés et étudiés dans le but de présenter aux stagiaires les mesures qui pourraient permettre d’éviter le pire, c’est-à-dire un accident. De ce point de vue, l’objectif du stage de récupération de points du permis de conduire est d’inciter les conducteurs à assainir leur comportement dans la circulation.

Le programme du stage de récupération de points

Le stage de récupération de points de permis de conduire dure 14 heures et s’effectue sur deux journées. Au cours de la première journée, les animateurs se présentent, ainsi que les participants. Des détails sont donnés sur le stage. Des données de la sécurité routière sont dévoilées à travers un exposé. La première journée est également celle de l’accidentologie (étude des accidents de la route). De même, les données psychologiques liées à la conduite sont abordées. La vigilance, le temps de réaction, les éventualités d’infractions et autres aspects sont au programme lors de la première journée.

La deuxième journée est consacrée, entre autres, aux dispositions à prendre pour limiter les risques d’accidents sont abordées. Les formateurs mettent également l’accent sur les lois physiques auxquelles sont soumis les véhicules et les mouvements de ces derniers. Les conséquences de la consommation d’alcool, de drogues et de certains médicaments sont également à l’ordre du jour. À la fin de la seconde journée de stage de récupération de points dûment suivie, vous recevrez votre attestation.

Vous êtes ici : Accueil » Auto Moto » Stage de récupération de points : ce qui est abordé

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour profiter du meilleur de l'actualité people & télé-réalité au quotidien !

Sera utilisé conformément à notre politique de confidentialité