Les smartphones mis en cause de la mortalité des insectes : les conséquences peuvent être terribles !

Le débat autour des ondes et le débit d’absorption des téléphones fait rage depuis des années et une ONG allemande signe la sirène d’alarme.

Les conséquences de la 5G sur les insectes
Source : Instagram

Depuis la mise en place de la 5G, deux camps s’affrontent. Les pro-5G et les anti-5G. Les premier expliquent qu’aucune étude scientifique fiable et officielle n’a pu permettre d’établir un rapport de cause à effet entre la 5G et des conséquences néfastes sur le corps humain ou l’environnement. Mais les anti-5G sont catégoriques : il s’agirait d’abord d’une terrible évolution pour l’écologie, qui aurait en plus des conséquences directes sur le corps. Mais ce n’est pas tout, car les insectes sont aussi touchés. Or, nous savons que chaque être vivant a une place qui lui est légitime dans l’écosystème, et si une espèce, aussi minime soit-elle, se trouve bouleversée, des conséquences plus importantes sont attendues.

Une méta-analyse de 190 études

Les anti-5G ont trouvé en l’ONG NABU une allié de poids. Cette ONG est connu en Allemagne pour ses convictions écologiques. Et elle compte bien se faire entendre avec cette méta-analyse de 190 études publiées plus tôt cette année, au mois d’août. Cette dernière se concentre non pas sur le corps humain, mais sur les insectes, en traitant de l’impact du rayonnement électromagnétique sur les insectes. Cela ouvre le champ de vision sur l’écosystème tout entier, et notre santé par extension. Et cette méta-analyse est sans appel : 60% des études montrent et démontrent un lien entres les ondes et la dépopulation des insectes.

La Wifi également pointée du doigt

Les rayonnements du téléphone portable n’ont pas été le seul sujet d’étude puisque la Wifi a également été analysée. Et le résultat est sans appel. Ces ondes modifient les insectes jusque dans leurs cellules. Cela se démontre notamment par une augmentation du calcium qui est le point d’origine de plusieurs conséquences plus importantes : ils se reproduisent moins à cause de ce changement, sont moins résistants du fait d’un système immunitaire affaibli, s’orientent moins bien qu’auparavant et voient leur matériel génétique être drastiquement dégradé. Parmi les insectes touchés, nous pouvons notamment cités les mouches, les guêpes et les abeilles. Et oui, ça ne pouvait pas être les moustiques évidemment.

Pourquoi c’est un problème ?

On en parle depuis des années, mais nous savons que les abeilles sont indispensables à notre écosystème. Tout simplement car, tout comme les guêpes, elle s’assurent de la pollinisation, indispensable aux plantes pour la reproduction. C’est grâce aux abeilles – du fait de cette pollinisation – que nous, les hommes, pouvons consommer des aliments riches en vitamines. De plus, les fleurs leur doivent une fière chandelle car, sans elle, il y en aurait beaucoup moins. Il faut savoir que parmi tous les aliments que nous consommons, un tiers sont tributaires des abeilles. Et cela fait réfléchir!

Si ces insectes viennent à disparaître, cela aurait également une conséquence pour tous les insectivores. Si la proie disparaît, le prédateur ne fait pas long feu et subira exactement le même sort. C’est l’écosystème entier qui est bouleversé car les prédateurs des insectes sont les proies d’autres espèces, et ainsi de suite. C’est tout un équilibre qui peut se casser la figure, et tout cela à cause des ondes ?

encourage la 5G

Dans tous les cas – et malgré cette analyse poussée – la France s’équipe peu à peu de la 5G, et son président est plus que pour. « La France est le pays des Lumières, c’est le pays de l’innovation […] On va tordre le cou à toutes les fausses idées. Oui, la France va prendre le tournant de la 5G parce que c’est le tournant de l’innovation » a expliqué Emmanuel Macron devant une centaine d’entrepreneurs et entrepreneuses de la « French Tech » conviés dans la salle des fêtes de l’Elysée. « J’entends beaucoup de voix qui s’élèvent pour nous expliquer qu’il faudrait relever la complexité des problèmes contemporains en revenant à la lampe à huile! Je ne crois pas que le modèle Amish permette de régler les défis de l’écologie contemporaine » a-t-il poursuivi en enfonçant le clou, sans aborder les possibles conséquences écologiques.

Emmanuel Macron a insisté, expliquant qu’il ne voulait pas que la France dépende d’un autre pays non-européen en ce qui concerne la 5G, raison pour laquelle il a poussé son installation sur le territoire. Et les abeilles dans tout ça ?

 

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.