Pâtes à la carbonara : Un plat simple et très bon ! Voici la recette venue d’Italie pour régaler votre famille ce soir !

Comment faire les vraies pâtes à la carbonara, comme les mammas italiennes.

Spaghetti à la carbonara
Source : Swissmilk

Les pâtes à la carbonara mettent en général tout le monde d’accord. Chacun y va de sa recette : la crème fraîche, les lardons fumés, le fromage et les oignons. Chacun prétend avoir la recette des pâtes à la carbonara. Or la simple lecture des ingrédients que nous venons de donner va faire faire des cauchemars à chacune des mamas italiennes qui lirait cet article. En tout premier lieu la pasta en Italie c’est sacré.

Les pâtes sont « al dente ». On raconte qu’autrefois à Naples, le seul fait de mettre un couvercle sur la casserole dans laquelle cuisaient les pâtes suffisait pour demander le divorce. C’est dire qu’on ne plaisante pas avec les pâtes en . Et pourtant les pâtes ne sont absolument pas originaires d’Italie mais à l’origine elles viennent de . Mais les Italiens ont su si délicieusement se les approprier.

Longtemps boudées par les régimes

Si pendant de nombreuses années les pâtes ont été boudées par les régimes et diabolisées par les diététiciens et les diététiciennes, il faut leur rendre  .100 g de pâtes crues ont effectivement à peu près 300 calories. Il faut savoir que ces 100 g de pâtes crues, une fois cuites vont avoir un poids de 300 grammes. Nous défions tous les lecteurs de manger 300 g de pâtes cuites. Certes, c’est faisable, mais il est fort probable qu’ils n’aient plus vraiment faim après. En fait c’est comme bon nombre d’autres plats en sauce. Ce n’est pas l’ingrédient principal qui fait grossir mais bien la sauce qui l’accompagne. Aussi les pâtes sont-elles réhabilitées. Elles le sont encore bien davantage quand ce sont des pâtes complètes.

Des pâtes nature à la base

Bien entendu on peut également introduire d’autres ingrédients dans les pâtes pour aromatiser le produit. Mais pour les pâtes à la carbonara des pâtes simples non aromatisées feront parfaitement l’affaire. En effet, si elles sont aromatisées à l’encre de seiche ou aux épinards cela ne ferait que se télescoper avec les saveurs de la sauce carbonara. Cela dénaturera le plat aussi sûrement que la sauce carbonara quand elle est mal faite. La sauce carbonara se compose de 3 ingrédients et pas un de plus.

Seuls trois ingrédients dans la sauce

Il s’agit de l’œuf, du fromage et des lardons. Tout ce qui est crème fraîche ou autre oignon est pure hérésie. En effet, l’humidité de la sauce originale est faite avec un peu de jus de cuisson des pâtes . C’est ce jus de cuisson qui lié avec l’ œuf, va donner la sauce. Le fromage pour sa part va apporter le goût et l’onctuosité. Par contre le choix du fromage est extrêmement important. En , en général les pâtes carbonara sont une recette du type « fond de frigo ». On utilise par priorité du gruyère puisque c’est en général le gruyère râpé qui se trouve dans le frigo. Alors pour donner son vrai goût à une sauce carbonara il faut se souvenir que la recette est italienne. Or, le gruyère est Suisse.

Du fromage italien s’il vous plaît

Seul le parmesan ou le Gran Padano ont droit de citée dans le le fameux plat. Bien entendu les restaurants italiens les servent de cette façon. De ce fait il est bien plus digeste. En effet, c’est la crème fraîche qui combinée au fromage, qui va forcément fondre sur les pâtes qui va donner un côté huileux voire indigeste à la sauce. Dans certains restaurants les pâtes à la carbonara sont préparées et servies dans une meule de parmesan. Le mélange est alors directement assaisonné et mélangé dans la meule puis servi dans les assiettes. Si certains restaurants flambent la recette au moment de la servir, il faut néanmoins de savoir que ce flambage à l’alcool n’a plus rien à voir avec la recette typique de carbonara telle qu’elle a été élaborée en Italie.