Cancer : faîtes attention à ce que vous mangez ! Découvrez ces aliments surprenants pour réduire les risques de cette grave maladie !

Les français ne le savent peut être pas, mais il est bel et bien possible de réduire les risques de cancer en modifiant son alimentation. Des experts ont effectivement fait une découverte très intéressante…

Fruits et légumes
Source : Passeport Santé

Les rumeurs sur les aliments à favoriser pour éviter le cancer sont nombreuses !

On savait déjà que certains aliments avaient soi-disant des vertues très intéressantes pour réduire les risques de cancer. On pense notamment au soja ou au thé vert, et plus généralement aux antioxydants. Certains n’hésitent pas aussi à pratiquer le jeûne pour limiter les risques d’avoir un cancer. Mais si certaines de ces informations relèvent plutôt de la légende urbaine, une étude très sérieuse a montré que certains aliments pouvaient bien limiter ces risques, car il faut bien avouer que savoir ce qui est réel ou non est très compliqué pour les millions de français qui ne sont pas des professionnels de santé !

Et dans ces cas là, il est toujours compliqué par la suite de se justifier sur ce que l’on peut croire ou non, si bien que de nombreux français ne croient plus aujourd’hui certaines sources scientifiques qui sont pourtant reconnues par la profession. Concernant le lien entre le cancer et l’alimentation, cela fait plusieurs années que la recherche avance…

Des chercheurs trouvent des informations sur les aliments qui permettent de limiter les risques de cancer

Depuis maintenant 20 ans, le réseau National Alimentation Cancer Recherche (NACR) avance sur le sujet et met d’ailleurs à disposition ses résultats en ligne publiquement à l’occasion de son anniversaire. Si certains aliments sont annoncés comme étant une évidence, d’autres sont en revanche bien plus surprenants comme vous allez pouvoir le constater.

Le lait et les laitages

Ce ne sont pas les seuls aliments qui le permettraient, mais les produits laitiers seraient associés à une diminution des risques de cancer colorectal. Idéalement, choisissez deux produits laitiers par jour comme par exemple un yaourt sans sucres, du fromage ou d’autres laitages. Il est en revanche à noter qu’une surconsommation de produits laitiers pourrait avoir l’effet inverse et augmenter les risques de cancer de la prostate.

View this post on Instagram

🧀🎁 CONCOURS 🎁 🧀

Et si vous aviez la possibilité de gagner un assortiment à raclette pour 4 personnes ? Puisque notre bon ministre nous a dit que le chiffre 4 sauvera le monde, ça mérite bien une raclette ! Pour participer au concours, il vous suffit de: • Liker ce post • Suivre @lafruitierebrussels • Commenter ce post en tagguant les 3 personnes avec qui vous partageriez cette raclette • Partager ce post dans votre story (en identifiant @lafruitierebrussels ) Fin du concours dimanche 18 octobre à 12h. Lot à venir chercher en boutique, pas d’envoi ni de livraison possible. Bonne chance à toutes et à tous ! 🤞🏻 📸: @tmaurine

A post shared by La Fruitière Brussels (@lafruitierebrussels) on

Les fruits et légumes

Comme on pouvait s’y attendre, les fruits et légumes permettent de limiter les risques de cancer. Ils sont plus particulièrement conseillés pour réduire les risques de cancers aérodigestifs, c’est à dire au niveau de la bouche, des poumons, ou encore de l’estomac. Il est en revanche nécessaire de préciser que cela exclue les féculents comme les pommes de terre.

Les fibres alimentaires

Pour réduire les risques de cancer colorectal, les fibres alimentaires sont quant à elles excellentes. Vous pouvez donc manger des lentilles, des haricots, ou encore des produits céréaliers comme par exemple du pain complet.

D’autres éléments permettent de réduire les risques de cancer

Mais les chercheurs ont également découvert qu’il n’y avait pas que l’alimentation qui pouvait diminuer les risques de cancer, mais également d’autres facteurs sur lesquels nous pouvons tous agir au quotidien. Par exemple, il a été démontré qu’une activité physique régulière permettrait de réduire les risques de cancer du côlon, mais aussi pour les femmes une réduction des risques du cancer du sein après la ménopause.

Il est ceci étant dit à noter que pour avoir de réels effets bénéfiques, toujours selon le NACR, l’activité physique doit être élevée en ce qui concerne le cancer du sein. La sédentarité peut également augmenter les risques de cancer : un combat pas toujours simple à convaincre en ces temps difficile où les déplacements physiques sont parfois plus que limités. Les professionnels de santé s’accordent à dire qu’il faut dans la mesure du possible pratiquer au moins 30 minutes de sport par jour.


Frédéric Ozart

Frédéric Ozart

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.