Alcool : attention aux excès dangereux ! Découvrez la raison surprenante et scientifique qui explique pourquoi nous buvons beaucoup trop d’alcool en hiver !

Si en été, les français raffolent de la bière et des boissons fraîches, c’est en hiver que la consommation d’alcool grimpe au plus haut ! Mais de pas de panique, il y a une explication toute faite pour expliquer cela.

Vin chaud
Source : Madame Figaro

La consommation d’alcool explose en hiver contrairement aux idées reçues !

En effet, vous n’avez aucune raison de paniquer à l’idée de boire beaucoup plus d’alcool en hiver qu’en été. On peut avoir tendance à croire que la consommation d’alcool est bien plus élevée en été qu’en hiver, mais ce n’est clairement pas le cas ! Il faut dire que la saison estivale est bien propice aux boissons alcoolisées et aux divers cocktails : on pensera bien sûr à la bière mais également à tous les cocktails à base de rhum, comme par exemple le fameux mojito !

C’est donc bien en hiver que l’on boit plus d’alcool, et là aussi les occasions ne manquent pas en France pour en consommer. On peut notamment penser aux repas de convivialité comme les raclettes ou les fondues que l’on peut accompagner d’un bon vin de Savoie, mais également à tous les digestifs qui permettent de se réchauffer à la fin d’un très bon repas. Lors de la période Noël, comment également ne pas évoquer le fameux vin chaud qui est succulent pour les pour gourmands ? Les tentations sont donc fortes et nombreuses, mais il y a une explication scientifique qui explique ce boom de la consommation d’alcool chaque hiver.

Une étude scientifique révèle les raisons de la consommation d’alcool en hausse en hiver

C’est dans la revue Hepatology, qui est très reconnue dans le domaine des sciences aux Etats-Unis, qu’une relation très intéressante à été faite sur le climat et l’alcool. On a notamment appris qu’il y a bel et bien un lien entre la température de l’extérieur, les heures de soleil, et enfin la consommation d’alcool. En effet, les scientifiques et les chercheurs ont voulu analyser des données de plus de 90 pays différents, mais également des données de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et de l’Organisation Météorologique Mondiale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le constat est sans appel !

Le docteur Ramon Bataller, qui est un professeur de médecine dans l’université de Pittsburg en Pennsylvanie, a expliqué dans une interview au Pittsburgh Tribune tous les détails de cette étude qui fait froid dans le dos et chaud au coeur ! Ce dernier semble en effet avoir prouvé une relation entre la consommation d’alcool à l’excès et le climat glacial que l’on peut souvent connaître en hiver.

L’alcool permet de nous réchauffer, et nous évite la déprime !

Comme il l’explique dans son entretien, cet effet viendrait de l’alcool qui est un vasodilatateur ! Concrètement, un vasodilatateur est un élément qui permet de détendre les vaisseaux sanguins tout en augmentant le flux de sang chaud. C’est notamment pour cette raison que nous avons souvent très chaud après avoir beaucoup bu d’alcool !

Lors de la saison hivernale, nous manquons toutes et tous de soleil, et donc de chaleur. C’est donc tout naturellement, et peut être inconsciemment, que nous nous dirigeons plus volontiers vers des boissons alcoolisées. L’alcool a également d’autres vertues en hiver : il nous empêcherait de déprimer ! En effet, qui ne s’est pas jeté sur une bouteille d’alcool ou sur une tablette de chocolat en sentant venir la dépression ? Un fait qui s’explique quand on sait que le manque de lumière est malheureusement favorable à l’anxiété et au développement de la dépression.


Frédéric Ozart

Frédéric Ozart

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.