Alimentation : les français bientôt à court de riz dans les rayons ?

Consulter Masquer le sommaire

Le syndicat de la rizerie française ou SRF sonne l’alerte sur une éventuelle complication des approvisionnements en riz et en blé dans les jours à venir. Le SRF craint que la production mondiale de riz puisse baisser, notamment celle venant des pays producteurs de riz. De nombreuses raisons pourraient être la cause de ce risque de pénurie de riz. Toutefois, sachez que des mesures ont été déjà prises en vue de prévenir cette situation.

Quelles sont les causes de cette pénurie de riz ?

Découvrons les causes de cette pénurie, dont les principales sont :

  • Les impacts des événements climatiques ;
  • La crise en Ukraine.

Les événements climatiques : une forte chaleur et une pluie torrentielle

L’Inde et le Pakistan, sont des pays grands producteurs de riz, et pourtant ils ont été la scène de multiples changements climatiques destructeurs durant ces derniers mois. Des épisodes de fortes chaleurs, suivis de fortes pluies qui ont créé des inondations, se sont abattus sur ces États. Ces intempéries ont alors détruit au minimum 250 000 tonnes de riz en plus des quelques infrastructures nécessaires au transport des marchandises comme les routes et les ponts.

Ils ont quand même pris des mesures de précaution afin de préserver leur production nationale. Pour l’Inde, le gouvernement a interdit les exportations des brisures de riz pour nourrir le bétail de Chine. Ce pays a aussi instauré des droits de douane de 20 % sur l’export de riz blanc et du riz complet ou riz brun.

La crise en Ukraine

Tous les magasins ont été dévalisés les jours qui ont suivi la crise en Ukraine. En effet, avec la hausse des prix et la certitude d’une guerre, la plupart des foyers ont acheté des produits de première nécessité comme l’huile de tournesol, le riz, la farine, le blé, etc. Suite à cela, une augmentation de prix de vente a été constatée et le taux de disponibilité des huiles, du sucre, de la farine et des pâtes a également diminué dans les magasins. Au début de cette augmentation, le taux de disponibilité des huiles, ainsi que la majorité des produits de base ont tourné autour de 97 % pour descendre à 74 % au mois de mai.

La rupture de stock dans les magasins

sac de riz

Cette rupture a été provoquée par l’incertitude des approvisionnements dans les magasins. En effet, les produits de première nécessité, comme l’huile de tournesol, la farine, le blé, ou encore le colza sont affectés de la même manière que le riz. De plus, la préparation du riz étuvé, qui est le plus acheté dans les magasins, consomme plus d’énergie que le riz naturel. En effet, les différentes opérations comme le trempage et le séchage demandent beaucoup plus d’énergie. Les arrêts de travaux dans les usines d’étuvage dans les tiers-mondes ne sont plus négligeables et les risques de ruptures de stock en riz étuvé sont devenus réels. En plus, le cycle végétatif a manqué d’eau tout au long de la période dans l’ensemble des pays producteurs, notamment en Grèce, en Italie et en Espagne. À noter que ce manque d’eau pèse sur les rendements de riz.

L’inflation des coûts de carburant dans les industries

À part le prix des matières premières, le coût des carburants a aussi connu une belle inflation. En effet, la crise en Ukraine a aussi impacté le prix de l’électricité, le gaz et les autres sources d’énergie des entreprises qui s’occupent de leur distribution dans les magasins. Cette inflation du coût d’énergie va augmenter l’incertitude d’approvisionnement des magasins. C’est pourquoi le transport est devenu difficile et coûteux. En plus de cela, les emballages en papier et plastique ne cessent d’augmenter.

Cette pénurie de riz, est-elle réellement à craindre ?

Selon la FAO, cette pénurie de riz ainsi que les autres produits comme le blé ou l’huile, n’est pas à craindre pour le moment. Malgré les achats, parfois impulsifs de chaque foyer en vue de prévenir une éventuelle pénurie, les stocks dans les hypermarchés sont là pour approvisionner les magasins.

Malgré la forte baisse de la production mondiale, on ne peut pas dire que les risques de pénurie de riz en France sont à craindre. Sachez que de nombreuses mesures ont été déjà prises pour faire face à toute éventuelle rupture de stock. En effet, les rayons sont approvisionnés deux fois par semaine, ce qui confirme que les risques de rupture de stock sont quasiment impossibles. Cela en va de même pour l’approvisionnement des autres produits de premières nécessités comme l’huile, la farine, etc.

Si le SRF (Syndicat de la rizerie française) a annoncé une certaine difficulté sur l’approvisionnement de riz au début de 2023, ses doutes sont bien fondés. En effet, la production mondiale du riz enregistrée pour l’année 2021 a été de 512,8 millions de tonnes. En revanche, la production depuis le mois de septembre avoisine les 1,7 million de tonnes, soit une réduction de 2,4 %. Cependant, la FAO se montre beaucoup plus confiante. Son assurance s’explique par les importantes récoltes prévues dans d’autres pays comme en Thaïlande, en Iran…

Cette menace de pénurie est sans risque pour le moment. Toutefois, il faut penser à trouver des solutions si les doutes du SRF tendent à se réaliser.

Accueil » Alimentation : les français bientôt à court de riz dans les rayons ?