Peut-on refuser le compteur Linky ?

L’installation du compteur Linky dans les foyers français provoque un tollé chez les consommateurs. Pourquoi les français rechignent-ils à installer ce compteur ? Peuvent-ils juridiquement s’opposer à l’installation du compteur ?

Qu’est-ce que le compteur Linky ?

Linky est le nouveau compteur communicant d’Enedis. Son installation dans les foyers français et européens fait suite à des directives européennes, permettant à l’UE d’atteindre ses objectifs en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Dès 2009, Enedis (ex-ERDF) à la tête du déploiement du compteur, débutait sa distribution nominative et ses phases de tests. En 2019, débute le déploiement à grande échelle du compteur Linky. Il s’établit dans de nombreux pays : comme l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne ou encore la Suède. Avec l’arrivée du nouveau compteur, les particuliers peuvent désormais contrôler leurs consommations et leurs dépenses. Mais aussi les diminuer, à l’aide de conseils simples ou d’offres en électricité dédiées. Avec Linky, tout ou presque se résout à distance ! Du changement de puissance au relevé de compteur en ligne : plus besoin de prendre un congé pour suivre l’intervention d’un agent Enedis sur votre installation électrique. Si cette dernière facilite la vie de ceux qui le possède, pourquoi y a-t-il tant de contestations en France ?

Les raisons de ce refus d’utilisation

Les français sont nombreux à être réticents de l’installation de ces compteurs, raison pour laquelle les procès se sont multipliés dernièrement. Regroupés dans près de 156 collectifs, ces contestataires sont répartis dans 830 communes françaises. La terreur générée autour du compteur va si loin, qu’une plateforme opérationnelle anti-Linky (PAL) a vu le jour.

Parmi les principales critiques reprochées au compteur :

  • des départs d’incendies ;
  • un dégagement de fumées toxiques ;
  • des ondes électromagnétiques néfastes pour la santé des particuliers ;
  • des coupures de courant en hausse ;
  • et une facturation qui augmente depuis son installation.

Une autre raison évoquée, est celle du partage des données clients. Ils accusent en effet le distributeur Enedis, de mener une politique d’infiltration dans la vie privée des gens. Selon eux toujours, les boîtiers Linky seraient dotés de caméras et de micros installés à l’intérieur du compteur. Le stratagème offrant à Enedis la possibilité d’espionner ses clients. Si tous les détracteurs ne rejoignent pas cet avis, la crainte de voir ses données personnelles transmises à un tiers, est elle, bien présente auprès des consommateurs.

Parce que les campagnes de désinformation font loi, les réclamations des consommateurs mobilisent tribunaux et conversations. La question qui revient systématiquement auprès des consommateurs : peut-on refuser le compteur Linky ? On vous répond.

Le compteur Linky est-il obligatoire ?

Empêcher l’installation du compteur Linky peut être dangereux. Nombreux sont les cas de figure où le consommateur s’est opposé à l’installation du compteur en empêchant les agents d’Enedis d’intervenir pour effectuer le remplacement. Sachez en premier lieu que votre compteur est la propriété d’Enedis. En refusant toute action sur celui-ci vous vous exposez à des sanctions économiques et juridiques. Ni les particuliers, ni les conseils municipaux ne peuvent empêcher cette installation. Un compteur est à considérer comme des poteaux ou des fils électriques : ce sont des biens publics. Bloquer son installation signifie mettre en danger toutes les habitations environnantes. Or, aux yeux de la loi, une personne qui cause un sinistre est passible de sanctions pénales. Refuser le compteur Linky revient de fait à s’exposer à des conséquences. L’installer est de fait, davantage une obligation qu’un choix, puisque la société Enedis et ses prestataires sont autorisés par la Loi à accéder à tous les compteurs.

D’autant que pour des raisons de sécurité, il est préférable de laisser votre compteur facilement accessible. En cas d’incendie par exemple, les pompiers doivent pouvoir rapidement y accéder. Sinon, le feu pourrait se propager et les dégâts pourraient être plus considérables.

Dernier point important, Enedis doit se développer. Or, cela ne peut s’effectuer sans modernisation du côté du distributeur. De nos jours, la thématique du renouvelable est un domaine indissociable du secteur de l’énergie. En installant ces compteurs, l’entreprise poursuit son implication dans la lutte contre la surconsommation d’énergie et participe à une meilleure gestion globale des énergies. D’où la nécessité d’installation des compteurs Linky.

À ce jour, plus de 20 millions de compteurs Linky sont déjà installés en France. Ce déploiement bien amorcé, explique son inévitable passage en force. Les militants anti-Linky entendent continuer de porter leur affaire aux tribunaux. Malheureusement, une minorité a obtenu gain de cause et s’est vue retirer leur compteur.

A propos de Gaelle 16 Articles
Gaëlle est notre spécialiste sportive et vous dira tout sur les dernières actualités Sport !

2 Comments

  1. N’importe quoi !
    Aucune loi pénale n’existe contre un refus du linky !
    Stop au intox se la peur sur les soi disant danger d’une non pose du linky !
    Enedis panique face aux milliers de refus , car autant de fric en moins !

  2. le linky peut être refuser sans risque juridique !
    aucune loi , aucun texte du code pénal n’existent pour sanctionner un REFUS devant un quelconque tribunal !
    si c’est vrai depuis longtemps Enedis aurait déposer des millers de plaintes !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.