Loi Pinel les étapes à suivre pour réussir son investissement en  ?

loi pinel

loi pinel

L’investissement en loi Pinel est une activité immobilière attirant un grand nombre de Français. Il se base sur l’acquisition des logements neufs ou anciens. Ces derniers seront, par la suite, à mettre en location pour bénéficier d’importants avantages fiscaux. Il existe cependant certaines conditions à respecter. Celles-ci sont nombreuses et réclament l’habileté des investisseurs pour réussir. Elles renvoient les intéressés à se poser des questions dont les réponses peuvent se trouver dans les étapes à suivre.

TEST Éligibilité:


 

Commencer par évaluer sa situation financière

Évaluer votre situation financière avant d’investir dans le cadre de la loi Pinel est important. Cette démarche va d’abord se focaliser sur la fiscalité. Elle permet de savoir les réductions d’impôt dont vous pourrez bénéficier. Faire le point sur votre situation est en effet nécessaire. Cela concerne le montant de votre impôt sur le revenu et l’évolution de ce dernier dans les années qui viennent. Vous devez également vous demander si votre projet d’investissement en loi Pinel est compatible ou pas avec votre placement immobilier. Si vous en avez, évidemment. Ensuite, sachez que le projet Pinel est généralement financé à crédit. Il faut donc considérer votre capacité d’épargne. Cette dernière et vos revenus sont normalement proportionnels. Ils vous aideront à payer la mensualité de votre crédit immobilier avant de pouvoir louer votre logement. Les loyers vont plus tard les renforcer. Ils se cumuleront avec les avantages fiscaux pour créer un surplus après le remboursement mensuel. Tout cela se base sur votre situation financière initiale.

Opter pour un logement éligible

En général, l’investissement locatif en loi Pinel réclame des logements neufs. Ces derniers peuvent être nouvellement construits ou en état futur d’achèvement. Il est en effet possible de faire un achat sur plan en VEFA, et ce, jusqu’à la fin de l’année 2021. Le bien immobilier ainsi acquis doit également comporter le label BBC (Bâtiment basse consommation) ou RT2012 (Réglementation thermique). Ces deux normes renvoient les investisseurs à se confirmer aux exigences écologiques des habitats. Elles permettent au gouvernement de réaliser son projet de développement durable à travers le secteur immobilier. Le but est de faire participer tous les contribuables à la réduction de la consommation énergétique. Il concerne donc la préservation et la protection de l’environnement qui font partie des conditions de l’investissement Pinel.

Ensuite, l’emplacement de votre bien immobilier constitue un élément à considérer. Il concerne d’abord la règle de proximité. Plus l’offre est proche des services publics et des commerces, plus elle référencée. Il existe également le zonage. Ce dernier comprend toutes les villes qui sont préalablement déterminées par l’État. Il se divise en 3 zones : Abis, A et B1. Si vous voulez une réussite garantie, situez votre immeuble dans ces endroits où la demande locative est très forte.

Réussir un crédit immobilier

L’investissement locatif effectué dans le cadre de la loi Pinel est souvent financé par un crédit immobilier. Vous devez donc réussir à obtenir ce dernier pour faciliter la réalisation de votre projet. Certaines astuces sont de mise afin d’avoir une meilleure offre de prêt. Elles aident à conclure un contrat de crédit avantagé tant sur le taux d’intérêt que sur le mode de paiement. Ne vous laissez donc pas presser par le promoteur immobilier qui en charge de la vente du bien que vous allez acquérir. Faites attendre le contrat et procéder attentivement à la demande de votre crédit. Il faut bien fournir tous les dossiers.

Tâchez également de convaincre votre banque d’accepter au moins deux requêtes. Premièrement, l’annulation des IRA ou indemnités de remboursement anticipé permet de diminuer les charges avant l’achat. Il en de même pour la deuxième. Celle-ci concerne un différé de remboursement de votre crédit immobilier. Elle consiste à ne procéder au paiement mensuel que si l’immeuble est livré et mis en location.

loi pinel st etienne
credit photos shutterstock_515591527

Acquérir un logement neuf ou VEFA

Il est important de faire le point sur l’acquisition d’un logement neuf ou en état futur d’achèvement. Cette façon est avantagée. Elle présente moins de frais qui est à raison de 2 à 3 % du prix du bien. Ce chiffre est largement inférieur à celui demandé dans l’acquisition d’un immeuble ancien. Pour ce faire, une fois que vous recevez officiellement votre prêt, le promoteur immobilier prépare l’acte de vente. Adressez-vous à un notaire pour l’enregistrement et la signature de l’acte authentique. À l’issue de cette procédure, vous obtiendrez votre titre de propriété. Cette clause officielle conduit à l’appel de fonds. Votre promoteur vous fournira les dossiers correspondant à ce dernier. Vous devez les signer et les transmettre à votre conseiller financier pour débloquer le crédit.

Normalement, vous ne payez la première tranche de 35 % du prix d’achat qu’à l’achèvement des travaux de fondations. Les 70 % sont après la mise hors d’eau de l’immeuble et 95 % à la fin officielle du chantier. Vous pourrez régler les 5 % qui restent au moment de la livraison définitive du bien. Il est toutefois de votre de le différer encore si vous constater certaines anomalies de construction.

Mettre en location le logement acquis

La mise en location de votre bien acquis est une étape incontournable pour bénéficier de la défiscalisation Pinel. Elle est obligatoire dans les 12 mois qui suivent la réception officielle de votre logement. La durée du contrat ainsi conclu varie de 6 à 12 ans. Il est également possible de renouveler l’engagement de votre locataire à condition de respecter toujours les conditions requises. En outre, vous pouvez louer votre immeuble à vos ascendants ou descendants tout en vous conformant au plafond de loyers par m2. C’est le gouvernement qui fixe ce dernier, et ce, en fonction de la zone d’éligibilité et nombre des occupants. Enfin, pour que votre investissement soit élu en Pinel, votre offre doit servir de résidence principale.

La déclaration officielle de son investissement Pinel

La déclaration de son investissement Pinel est la dernière étape à faire pour profiter de différentes réductions fiscales. Celles-ci varient de 12 % à 21 % du prix d’achat du bien. Il faut donc déclarer en même temps vos revenus et la mise en location de votre logement auprès du service fiscal. Pour ce faire, vous allez fournir une copie de votre bail et celle de l’avis d’imposition N-2 de vos locataires. Cette dernière pièce est nécessaire et vous pouvez la demander à l’occupant de votre maison louée.

 

A propos de Lorene 16 Articles
Lorène est notre experte Santé ! Elle vous dira tout sur les dernières avancées médicales.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.