Google construit son propre incubateur interne

pepiniere

Au cours de ces dernières années, Google s’est imposé comme un des leaders lorsqu’il s’agit de fusion entre entreprises, et engloutit des start-ups dès qu’il en a l’occasion. Et si Google avait désormais la possibilité de trouver et de nourrir ces start-ups en interne ? Cela économiserait du temps, et potentiellement de l’argent, si le géant Google voulait les embarquer à son bord.

C’est justement ce que l’entreprise a fait, en développant un nouvel incubateur pour que les équipes au sein de Google puissent travailler leur projets, selon un rapport de The Information.

Cet incubateur a été nommé “Area 120”, et sera supervisé par Don Harrison et Bradley Horowitz, qui sont tout deux des exécutifs de longue date chez Google. En effet, Harrison est le Vice Président du Développement d’Entreprise, et Horowitz est le Vice Président des Flux, Photos et Partage chez Google.

Un choix stratégique pour Google

Pour intégrer l’incubateur, des équipes d’employés de chez Google doivent soumettre un plan de développement puis leur candidature.  S’ils sont acceptés, ils sont autorisés à travailler à temps-plein sur leur projet pendant quelques mois. Après cette période, Google leur donne l’opportunité de présenter leur plan à Google et obtenir des fonds supplémentaires pour créer une nouvelle entreprise.

Si l’idée rencontre le succès escompté, ces entreprises seraient évidemment immédiatement dans le radar de Google pour une potentielle acquisition, et ainsi faire partie de la famille Google. L’entreprise regarderait d’abord des start-ups émergentes, pour les engloutir avant qu’elles ne se développent trop et soient acquises par d’autres entreprises.

Ces dernières années, Google a mis toute son énergie à acquérir de nouvelles start-ups, bien que sa production a considérablement diminué récemment. L’année dernière, Google en a acheté 16, après l’année 2014 qui fut très faste avec 35 acquisitions plutôt exceptionnelles. De plus, c’est la seule entreprise qui a fait plus de 100 achats d’entreprises au cours des cinq dernières années. Parmi les entreprises achetées l’an dernier, on peut compter Pixate, Oyster, Jibe Mobile et Diyshot.

Google espère garder ses employés avec ce nouvel incubateur

Cependant, depuis le début de l’année 2016, les affaires ont ralenti, puisque Google a seulement acheté une entreprise : Pie, un service de communications basé à Singapour. Mais avec des entreprises créées en interne, le nombre d’acquisitions pourrait recommencer à grimper.

Un autre avantage s’ajoute à la liste pour Google : cela pourrait être un bon moyen pour empêcher les bons éléments de quitter l’entreprise, ce qui est un problème majeur que les magnats des technologies doivent gérer.

L’éthique de Google permet à ses employés d’utiliser leur temps et leur talent pour créer de nouvelles entreprises. En effet, Larry Page et Sergey Brin ont même écrit sur ce sujet dans leur lettre d’introduction en bourse en 2004.

“Nous encourageons nos employés à passer 20% de leur temps à travailler sur ce qui pourrait servir au mieux Google, en plus de leurs projets habituels.” ont-ils écrit. “Cela les habilite à être plus créatifs et innovants. Beaucoup de nos avancées les plus importantes sont dues à cette manière de fonctionner.”

A propos de Estelle 70 Articles
Passionnée d'actualités, Estelle s'occupe des rubriques France, International et Economie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.