Dépénalisation du cannabis: Aucune initiative prévue

Jean-Marie Le Guen, le secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement s’est exprimé lundi soir, sur BFMTV, au sujet de la pénalisation du cannabis. Selon ses propos, il a expliqué que « la prohibition du cannabis en France mérite d’être discutée ».

Mais ses propos n’ont pas plu à tout le monde, et, c’est Stephane Le Foll, le porte-parole du gouvernement, qui s’est chargé de démentir cette position. Invité de France 2 mardi matin, le porte-parole à tenu à expliquer que la position annoncée par Jean-Marie Le Guen « n’est pas la position du gouvernement« .

Une position immédiatement démentie par l’Etat

Jean-Marie Le Guen avait déclaré que le Parti Socialiste pourrait ouvrir un débat « sur la fin de la prohibition« . « La situation actuelle ne marche pas » et « on doit bouger« , a-t-il déclaré à BFM TV, après en avoir parlé devant le conseil national du PS durant le week-end. Ses positions, en tant que médecin et politique sont assez tranchées: « Le cannabis est une très mauvaise chose pour la santé publique, en particulier chez les jeunes. Mais la prohibition n’amène pas une diminution de la consommation« .

Son souhait : que le gouvernement réfléchisse aux moyens de mettre fin à cette politique de prohibition. 

En revanche, Stephane Le Foll n’a cessé de répéter ce matin qu’il « n’y a aucune piste de travail ni de réflexion engagée au gouvernement sur cette question« . Pour le ministre de l’Agriculture, les propos prononcés par son collègue sont une « position personnelle« , non partagée par le gouvernement.

Il a enchainé en expliquant que « si le Parti socialiste veut débattre, c’est tout à fait légitime, mais il n’y a pas sur ce sujet d’autres positions que celle qui a été exprimée par le Premier ministre et le président de la République » pour clore les débats.

Ses propos ont enflammé la toile et les politiques

Bien évidemment, les propos de Jean-Marie Le Guen ont entraîné des réactions de la part des politiques. En effet, au micro de RMC, Najat Vallaud-Belkacem s’est dite défavorable à la dépénalisation. À droite, Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a réagi sur RTL en accusant le parti de gauche: « Ces temps-ci, j’ai un peu l’impression qu’on assiste à tout le retour des vieilles lunes de gauche. Est-ce que c’est la façon de répondre aux attentes des jeunes ? Est-ce qu’ils croient que c’est ce type de questions que se pose la jeunesse de France ? »
Sur les réseaux sociaux aussi, nous avons des réactions de la part des politiques, comme Sébastien Huyghe, secrétaire général adjoint du parti LR qui s’est exprimé via twitter.
Capture d’écran 2016-04-13 à 09.16.26
Florian Philippot, le « numéro 2 » du Front National accuse les propos de Jean-Marie Le Guen d’être une façon de «détourner» l’attention.
Capture d’écran 2016-04-13 à 09.20.41

A propos de Estelle 70 Articles
Passionnée d'actualités, Estelle s'occupe des rubriques France, International et Economie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.