Exposition: « The Velvet Underground, New York Extravaganza »

Du 30 mars au 21 août se déroulera, à la Philharmonie de Paris, l’exposition The Velvet Underground, New York Extravaganza, qui retrace l’histoire d’un des groupes les plus influents de l’histoire du rock. Formé par 2 hommes aux talents incroyables: Lou Reed et Jonh Cale, appuyés par deux musiciens: le guitariste Sterling Morrison et la percussionniste Maureen Tuckeret, le groupe mythique a marqué New-York pendant des générations.

home

The Velvet Underground est un groupe de rock américain, formé à New York au milieu des années 1960. Le groupe fut découvert par Andy Warhol, à l’époque de la Factory, qui les a produit. Il leur a imposé la mannequin Nico comme chanteuse, sa voix distante et glaciale donne un mélange explosif avec le groupe.

Une existence courte mais intense

Malgré une existence brève, le groupe a exercé une influence certaine sur l’avenir du rock and roll. Au début, seulement connues des scènes underground de New-York, les chansons du groupe écrites par Lou Reed et John Cale sont désormais emblématiques. Les thèmes abordés reflètent l’univers dans lequel le groupe gravite, la Factory : drogues dures, thèmes sadomasochistes, homosexuels,… .

L’influence du Velvet sur les générations suivantes est incontestable : le groupe inspirera le punk rock des années 19701 ainsi qu’une partie du rock alternatif anglophone, du glam rock et de la new wave. Le groupe a également beaucoup influencé David Bowie, qui chante même leurs chansons dans des clubs.

Leur premier album parut en 1967, The Velvet Underground & Nico est mythique. L’album à la pochette banane signé par Andy Warhol est décrit par le magazine Rolling Stone comme « l’album le plus influent jamais réalisé« . 

Une exposition qui retrace un succès fulgurant

L’immense exposition fait découvrir des extraits musicaux, les pochettes de disques, des vidéos, des photos, et des témoignages, pour plonger les invités dans l’effervescence de la contre-culture contestataire des années 1960.
Ce dimanche 3 avril, John Cale a fait revivre le Velvet Underground dans l’écrin de la Philharmonie, à Paris pour un concert exclusif. Le musicien de 74 ans a interprété en intégralité leur premier album culte.
Pour l’occasion, plusieurs invités ont eu la chance de se produire sur scène à ses côtés : Étienne Daho, Peter Doherty et Carl Barât des Libertines, Animal Collective, Lou Doillon, Nick Franglen ou encore Mark Lanegan étaient présents. Un show unique et incroyable!

A propos de Marion 34 Articles
Marion est une véritable passionnée de cinéma et de nouvelles technologies et est en charge des rubriques Tech et Culture.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.