Russie: affaires de dopage et jeux olympiques

Depuis toujours, la Russie fait souvent l’objet de scandale autour du dopage de ses athlètes et encore aujourd’hui, le pays est au coeur d’une nouvelle affaire de dopage. En effet, il a été rapporté que 27 athlètes russes ont été contrôlés positifs au Meldonium, une substance interdite par l’Agence mondiale antidopage (AMA) depuis le 1er janvier 2016.

Le Meldonium est une substance améliorant la résistance à l’effort en agissant sur les cellules cardiaques. C’est un médicament qui a été développé dans les années 70, en ex-URSS et qui a été seulement commercialisé dans les pays de l’Est.

L’horizon olympique des sportifs russes est flou

Le scandale du meldonium est apparu sur le devant de la scène lorsque la tenniswoman Maria sharapovaSharapova a révélé avoir été contrôlée positive à cette substance, pendant l’Open d’Australie en 2016. Depuis, l’AMA a annoncé que 99 autres sportifs avaient été testé positif à cette substance.

 

Parmi ces sportifs, nous retrouvons deux sportives russes de haut niveau: la patineuse artistique Ekaterina Bobrova et la nageuse Yulia Efimova, médaillée de bronze sur 200 m brasse aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, qui pour le moment est suspendu. La nageuse, ayant déjà été contrôlée positive à un test risque la suspension à vie. Le cycliste russe, Eduard Vorganov a aussi été exclu de son équipe à cause d’un test au meldonium positif.

L’athlétisme est le sport le plus touché par le dopage en Russie, en effet, lors des championnats de Russie en février, 4 athlètes qui sont: les coureurs de fond Andrei Minzhulin et Gulshat Fazletdinova, Olga Vovk la spécialiste du 400 mètres haies et la sprinteuse Nadezhda Kotlyarova, ont reconnu être positif à cette substance interdite.

7042c

Après le scandale autour de l’athlétisme russe et le système de dopage généralisé qu’ils ont mis en place, et qui pour le moment remet en question leur participation aux Jeux Olympiques de Rio cet été. C’est maintenant au tour des nageurs russes d’être eux aussi dans la tourmente. D’après l’enquête du Times, Sergei Portugalov, le docteur et membre du conseil médical de la fédération de natation aurait encouragé les nageurs russes à prendre des substances dopantes.

Pour le moment, aucune décision définitive n’a été prononcé concernant la participation ou la suspension des sportifs aux J.O de Rio mais, les athlètes russes sont interdits de toute compétition internationale.

 

A propos de Gaelle 16 Articles
Gaëlle est notre spécialiste sportive et vous dira tout sur les dernières actualités Sport !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.