Loi Travail : un lycéen frappé par un policier

lycee

Une vidéo est devenue virale à la suite d’une manifestation des lycéens du lycée Bergson jeudi contre la Loi Travail. On y voit un jeune élève à terre, se faire relever par deux policiers, puis un troisième le frapper en plein visage, le faisant retomber violemment à terre. 

Cette vidéo a choqué tout le monde. Adan a 15 ans et est l’élève de seconde au lycée Bergson dans le 19e arrondissement de Paris qui s’est fait frapper, et il est revenu sur les évènements. Il affirme avoir lancé seulement des oeufs et de la farine. Plusieurs élèves ont été pourchassés par des policiers et ont reçu des jets de gaz lacrymogène. Adan a déclaré aux médias qui l’ont interrogé, ici à France Info « Ils ont commencé à nous courir après. Je me suis arrêté. Il y en a un (qui) m’a foncé dessus, il m’a frappé à terre. » C’est la suite de l’altercation qui a été filmée: « (Le policier) m’a dit ‘Lève-toi, lève-toi’ (…) et il m’a mis un poing, je l’ai senti passer. »

Les lycéens manifestent aujourd’hui devant leur lycée pour soutenir Adan

Le policier aurait dit au jeune homme encore à terre « C’est pas fini, tu verras au commissariat« . Il a ensuite été emmené au poste où on lui a proposé de nettoyer son nez en sang suite au coup de poing du policier. Personne n’avait appelé sa famille, ni de médecin et il a dû attendre quelques heures avant que l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) prévienne ses parents. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a demandé l’ouverture d’une enquête de la police des polices, menée par le préfet de police de Paris.

Les parents d’élèves du lycée Bergson ainsi que les camarades de classe d’Adan sont choqués par ce qui s’est passé la veille. L’intervention des forces de l’ordre a été « brutale, affirme la FCPE. Plusieurs élèves ont reçu des coups de matraques, subi des jets de lacrymogène et ont été frappés. Ceux qui fuyaient ou observaient de loin ont été rattrapés et ont de même subi ces violences (…) Plusieurs élèves ont été embarqués au commissariat. Nos enfants sont effrayés et ne comprennent pas une réaction aussi brutale que disproportionnée. Nous, parents, sommes choqués et très en colère. » Ce matin, les lycées, en signe de protestation et de soutien pour Adan ont décidé de faire un blocus devant leur lycée.

A propos de Estelle 70 Articles
Passionnée d'actualités, Estelle s'occupe des rubriques France, International et Economie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.