Bruxelles: Au lendemain des attentats

La Belgique a subi hier, mardi 22 mars, une série d’attaques terroriste consécutive et coordonnée dont le bilan s’élève à 34 morts et à plus de 200 blessés. Revendiquées par l’Etat islamique, ces attaques ne sont pas une surprise pour le pays, qui redoutait depuis longtemps des attentats terroristes. 

attentat

En début de matinée, deux explosions ont fait au moins 14 victimes et plus d’une centaine de blessés ont retenti dans l’aéroport de Bruxelles-Zaventem. Ensuite, moins d’une heure plus tard, une explosion a eu lieu dans le métro bruxellois, à la station de Maelbeek, à proximité du quartier européen. Cette seconde attaque a été également très meurtrière, le centre de crise a annoncé une vingtaine de morts plus de 130 blessés.

La Belgique, lieu de formation de nombreux islamistes radicaux.

Le pays a subi mardi les pires attentats jamais commis sur son sol depuis 1945, le bilan provisoire est lourd. La Belgique a été frappé durement par ses attaques coordonnées qui ne sont pourtant pas une surprise.

Depuis maintenant plusieurs années, le pays se retrouve au centre de pratiquement toutes les enquêtes sur les réseaux terroristes djihadistes européens. Et souvent, c’est le quartier bruxellois de Molenbeek qui est au coeur des affaires.

Des attentats revendiqués par Daesh

Daesh, dans un communiqué diffusé par son agence de communication Amaq, a revendiqué les deux attaques. En effet, l’organisation terroriste islamique parle de « plusieurs combattants » à l’aéroport et « d’un martyr » à la station de métro au coeur de Bruxelles. Deux des terroristes de l’aéroport sont morts pendant l’explosion, il s’agissait de deux frères,  les frères El Bakraoui, connus des services de police. Néanmoins, le troisième suspect, dont la bombe n’a pas explosé, a pris la fuite et est activement recherché.

Dans son communiqué, l’Etat islamique met en garde tous les Etats allant à son encontre, en promettant des agressions encore plus meurtrières. 

communiqué

Ces attaques, survenus trois jours après l’arrestation de Salah Abdeslam, le terroriste suspecté d’avoir orchestré les attentats de Paris en novembre 2015, ont un lien certain avec les attentats parisiens. En effet, l’identification des kamikazes de l’aéroport confirme un lien avec les équipes des attentats du 13 novembre car la planque de Charleroi et l’appartement de Forest, dont la perquisition avait entraîné une fusillade la semaine dernière, ont été loués sous un faux nom par Khalid El Bakraoui.

L’alerte antiterroriste est passée pour l’ensemble de la Belgique à son niveau maximal, le niveau 4, a annoncé un porte-parole du ministre de l’Intérieur. Un deuil national de 3 jours a été prononcé ce matin.

A propos de Estelle 70 Articles
Passionnée d'actualités, Estelle s'occupe des rubriques France, International et Economie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.