Application du RGPD : mon entreprise est-elle concernée ?

Le RGPD, Règlement général sur la protection des données, est entré en application en mai dernier. Ce règlement, qui permet d’unifier l’ensemble des règlementations portant sur la protection de données au sein de l’Union Européenne, s’applique à tous les organismes qui dans le cadre de leurs activités sont amenés à collecter des données utilisateurs. Ces données personnelles peuvent concerner leurs clients, mais également leurs salariés et leurs fournisseurs et être stockées aussi bien dans des bases de données informatiques, que des fichiers papiers.

Les précédentes directives en la matière datant de 1995, il était urgent pour l’Union Européenne de prendre de nouvelles dispositions à ce sujet, la technologie ayant grandement évolué ces dernières années. À l’heure du big data, alors que les données personnelles représentent un enjeu considérable pour les entreprises dans un environnement fortement concurrentiel, il était important de proposer une nouvelle législation permettant de répondre aux contraintes actuelles. Le RGPD simplifie de cette manière sa mise en application auprès des organismes concernés, en offrant un seul et même cadre législatif pour l’ensemble des pays de l’Union européenne.

L’application du RGPD favorable aux consommateurs

Le nouveau règlement européen sur la protection des données donne au consommateur plus de pouvoir quant aux données personnelles qui sont collectées par les entreprises. En effet, l’internaute, outre le fait qu’il soit obligatoirement prévenu de la collecte de ses données personnelles et doive impérativement donner son accord explicite, possède désormais un véritable droit de regard sur ces informations.
Depuis l’application du RGPD, toute personne dont les données personnelles ont été collectées par un organisme a le droit, outre le fait d’être informé de l’utilisation finale de ces informations, d’en demander la consultation, la modification, mais également la suppression définitive. Ce droit à l’oubli, qui permet au consommateur de savoir quelles données personnelles ont été collectées et leur finalité, s’applique également aux organismes collecteurs. L’application du RGPD leur impose en effet de supprimer les informations relatives aux internautes inactifs sur leur site depuis trois ans, comme un client ne se connectant plus à son espace personnel, par exemple.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*