Insolite : une trafiquante fait goûter sa drogue à la police

cocaine

Ce matin, les employés du commissariat de police de Toulouse ont reçu une visite pour le moins surprenante. En effet, une femme de 45 ans, déjà connue des services de police pour consommation de stupéfiants, s’est présentée au commissariat en déposant trois pochons de drogue sur le comptoir, prétendant vouloir faire goûter sa drogue aux policiers. 

A 5h15 ce mardi matin, la femme en question a ramené deux pochons de cocaïne et un autre de crack et a demandé aux policiers de goûter le contenu de ces sacs de poudre. Une démarche plutôt étonnante. Elle a alors immédiatement été placée en garde à vue et a été interrogée. La police raconte qu’elle nie être consommatrice de drogues et qu’elle a acheté les sachets sur internet, avant de reconnaître qu’elle les a finalement récupérés dans la ville de Toulouse.

« Je ne veux pas que les gens meurent d’overdose »

Lorsque les policiers lui ont demandé pour quelle raison elle était venue d’elle même dans un commissariat avec de la drogue et une étrange requête, elle a répondu qu’elle voulait simplement faire goûter la cocaïne et le crack aux fonctionnaires de police présents à l’accueil, afin de « savoir s’ils étaient de bonne qualité », puis elle a ajouté qu’elle ne voulait pas « que les gens meurent d’overdose », sûrement en se droguant avec des produits coupés avec des ingrédients d’origine douteuse. Une âme bien charitable.

Les employés présents, sans se décontenancer, ont appliqué la loi, et les policiers lui ont alors demandé son consentement pour détruire les trois paquets que cette femme a ramenés, ce qu’elle a refusé. Cependant, malgré son non consentement, les forces de l’ordre ont précisé que les stupéfiants seront tout de même détruits dans un délai de 5 jours, selon la procédure. Le parquet a donc convoqué cette trop naïve bien qu’attentionnée trafiquante à comparaître devant le tribunal courant janvier.

About Estelle 63 Articles
Passionnée d'actualités, Estelle s'occupe des rubriques France, International et Economie.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*