La sédentarité chez les enfants: des résultats désastreux.

La fédération française de cardiologie (FFC) fait un constat alarmant : En 40 ans, les adolescents auraient perdu près de 25 % de leurs capacités cardiovasculaires car ils ne font pas assez d’activité physique. En effet, en France, à peine la moitié des enfants respecte les 60 minutes d’activité quotidienne recommandés par les professionnels. 

Tous les jours, les enfants doivent marcher et courir car ils ont besoin de faire travailler leurs muscles (dont le cœur), leurs articulations, leur système respiratoire et se développer correctement. En effet, étant donné que le capital santé se forge avant 18 ans et que la perte d’endurance est proportionnelle à l’augmentation du poids et de la masse graisseuse, pour être en bonne santé il faut surveiller l’alimentation et l’activité physique des jeunes adultes.

L’homme est fait pour être en position debout et s’activer

Une étude australienne menée sur un panel de plusieurs millions d’enfants vient d’être dévoilée. Et les résultats sont pour le moins inquiétants: en 1971, un enfant courait 800 mètres en trois minutes. Aujourd’hui, il a besoin de quatre minutes pour parcourir la même distance.

De ces résultats, il est facile de conclure que si les comportements ne changent pas, les enfants d’aujourd’hui vivront en moins bonne santé que ceux de 1971, et que le phénomène ne va pas aller en s’améliorant. De plus, les plus jeunes passent en effet, en moyenne, deux heures par jour devant les écrans, et avec la multiplication des écrans, ce temps risque d’augmenter.

sns_le-velo-permet-de-bruler-entre-350-et-500-calories-par-heure_300507-300x180

Il est donc nécessaire de se mobiliser afin de faire passer le message. Et cela passe par des actions simples: préférer la marche à pied à la voiture ou au transport en commun lorsque la distance le permet, sortir se promener le weekend, s’inscrire dans un club de sports, réduire le temps passé devant les écrans … L’essentiel est d’associer l’activité physique au plaisir et au bien-être plutôt qu’à la contrainte (site de la FFC).

La sédentarité est mauvaise pour l’organisme et ce, à tout âge. Chez l’enfant, elle perturbe son développement et augmente le risque d’obésité. Et chez l’adulte, elle augmente les niveaux de stress oxydant et d’inflammation ce qui accentue le risque d’accident cardiovasculaire. Nous voyons donc qu’il devient indispensable de prendre la situation en main pour permettre aux futures générations de vivre plus longtemps en bonne santé.

About Lorene 14 Articles
Lorène est notre experte Santé ! Elle vous dira tout sur les dernières avancées médicales.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*